On pourrait comparer, toutes proportions gardées, un système HI FI non satisfaisant à un patient.

J’ai récemment reçu deux audiophiles, un quarantenaire enthousiaste et un retraité ayant de l’expérience en HI FI, souhaitant écouter mes nouvelles enceintes JM370F. Le plus efficace, quand c’est possible, est de venir avec son propre matériel. Ils débarquent donc avec un gros ampli allemand, un dac Chord, un streamer Lumin et les câbles utilisés.

On branche le tout et l’écoute commence après un petit préchauffage. Nous voyageons entre bonne variété française et internationale et un concerto pour piano de Rachmaninov. Je commence, dans ma tête, mon travail d’examen clinique. La reproduction peut être grandement améliorée. Aucune construction de scène sonore, beaucoup d’énergie sans dynamique et dureté sur les notes de piano appuyées. Après ¾ d’heure d’écoute, les commentaires de nos sympathiques audiophiles commencent : « c’est pas mal mais ça manque un peu de grave par rapport à mes enceintes actuelles. Par contre les timbres sont plus riches». A ma grande surprise, aucune remarque sur l’absence de scène sonore, le manque de cohérence et de lisibilité ou la faible dynamique. Ce n’est pas qu’ils ne l’entendent pas mais qu’ils ne sont pas habitués à l’entendre.

Je connais le dac et le streamer. On aime ou pas mais ce sont des appareils de qualité capables de donner un bon rendu. Je ne connais pas l’ampli. J’entends juste qu’il pousse très fort, jargon souvent utilisé en HI FI.

Mon diagnostic est fait pour ce système. Le manque de scène sonore est dû aux câbles USB et modulation, les duretés sur le piano et la faible dynamique au câble de modulation. Le câble HP ne me semble pas participer aux défauts, beaucoup d’énergie et pas de mise en avant d’une partie du spectre.

Passons à la prescription. Après avoir expliqué ce que je pensais, j’ai remplacé le câble USB par notre modèle Referenza Superiore alimenté et le modulation par notre Referenza Superiore RCA. Je précise que les câbles que j’ai remplacés appartiennent au milieu de gamme d’une marque ayant pignon sur rue. Le résultat ne se fait pas attendre. La scène sonore apparaît en largeur et profondeur et les duretés sur le piano disparaissent. Mes deux audiophiles l’entendent sans ambiguïté.

Nous sommes pour moi à 90% de ce que doit faire un système. C’est suffisant pour écouter de longues heures de musique avec beaucoup de plaisir. Les 10% restant sont beaucoup plus difficile à obtenir. Ils représentent l’accès complet à l’interprétation par exemple sur le concerto pour piano.

Avant de repartir, ils souhaitent écouter mon système. Je leur propose de réécouter deux morceaux de leur Play List, une chanson française de Christophe et un passage du concerto pour piano. Le plus jeune se retourne vers moi inquiet, « mais les enceintes descendent très bas, pourquoi je ne l’entends pas avec mon système ? ». Je n’ai pas la réponse à sa question. C’est soit l’ampli soit les câbles HP soit les deux.

En tout cas, ils sont repartis enchantés de leur passage chez Legato. Je fus aussi très content de les avoir rencontré.

ref supusb