Le registre grave fascine les audiophiles. L’attrait de ce registre viendrait du fait que nous l’entendons avec nos oreilles et en même temps le ressentons avec notre corps.

Certains instruments sont systématiquement utilisés pour tester les systèmes hi-fi. Nous pouvons citer la batterie avec sa caisse claire, ses toms et sa grosse caisse. La contrebasse jouée en cordes frottées ou pincées est aussi très attendue. Enfin nous pouvons rajouter la guitare basse.

Le paradoxe est qu’au concert en acoustique, ces instruments n’ont pas cette énergie que l’on recherche sur nos systèmes. Y aurait-il une autre raison que les bienfaits de la « gravothérapie » pousse à cette recherche ?

Mots clés:

La musique classique reste encore assez boudée dans notre société et la hi-fi n’y échappe pas. On lui colle des étiquettes comme « musique bourgeoise » ou « musique savante » ou « grande musique ». Il est vrai qu’elle a longtemps été considérée comme une musique de classe.

Aujourd’hui, grâce à sa vulgarisation par les radios, les maisons de la culture ou les conservatoires, il est plus facile d’y avoir accès.

Je conteste le fait qu’on la qualifie de musique intellectuelle ou culturelle. Comme si, son absence dans la discothèque ou la culture musicale de nos parents nous interdisait irrémédiablement de l’apprécier. J’ai découvert la musique classique en accompagnant mon grand-père qui jouait du bugle (famille des cuivres) dans l’harmonie de son quartier. Prokofiev, Tchaïkovski, Beethoven et bien d’autres m’étaient complètement inconnus. Pourtant, j’ai rapidement pris beaucoup de plaisir à les écouter.

Par conséquent, nous pouvons tous accéder par nos sens à la musique classique.

Après ce préambule, passons aux systèmes hi-fi.

Mots clés:

La majorité des enceintes hdg nécessitent des câbles HP de qualité pour exprimer tout leur potentiel. Si de plus l’auditeur écoute aussi de la musique classique, cela devient incontournable pour avoir une scène sonore réaliste et des timbres justes.

Nous avons récemment fabriqué trois Scherzo pour des enceintes :

-       B&W 802 D3 avec straps

-       Verity audio leonor

-       TAD CR1 avec straps

scherzo

Mots clés:

Parlons musique

Janvier 2019

J’entends régulièrement l’affirmation suivante : « Nous sommes très loin de la qualité du live sur nos systèmes hifi, aussi performants soient-ils. »

Pour apprécier cette différence, définissons des critères de comparaisons.

1)     Energie et puissance sonore,

2)     Ambiance,

3)     Accès à la richesse de l’écriture musicale,

4)     Accès à la richesse de l’interprétation.

Analysons ces critères un par un.

Mots clés:

Il nous arrive d’entendre les musiques que nous aimons sur d’autres systèmes bien moins performants que notre système hifi. Cela peut être sur un autoradio, en musique de fond dans un magasin, chez un ami non audiophile…Même si la qualité globale est inférieure, nous éprouvons la plupart du temps du plaisir. Cela tout simplement parce que rien d'important ne nous gêne et nous empêche d’écouter.

La principale raison d’inconfort à l’écoute sur nos systèmes est ce que l’on appelle communément les « duretés » ou « agressivités ». C’est en cela que je dis qu’un système dit audiophile peut nous empêcher d’écouter de la musique.

Mots clés:

Pierre Etienne Léon :

Quattro R+ : HP Giocoso

Alycastre : HP Fuocoso ou Scherzo

 Thésis : HP Fuocoso ou Scherzo

Intégrale : HP Scherzo

Harbeth :

Monitor 30.1 : HP Scherzo

Super HL5 plus et signature : HP Scherzo et strap Scherzo

Pour répondre à cette question, je vous rapporte trois expériences récentes.

Expérience N°1 :

L’heureux propriétaire d’un système très haut de gamme se demande si un changement de câbles pourrait finaliser son beau système. Après quelques échanges verbaux pour comprendre quelles étaient ses attentes, je décide de lui rendre visite. Je suis très excité à l’idée d’entendre un système à plus de 160 000 €. Mais comme l’indique très justement un revendeur provincial, la valeur d’un système n’est pas son prix mais le temps que l’on passe à y écouter de la musique.

Mots clés:

En matière de reproduction musicale comme dans d’autres domaines faisant appel à nos sens, la performance et le savoir dépendent de l’expérience et de la sensibilité.

Contrairement à ce que l’on croit souvent, la sensibilité n’est pas innée. Nous devons la développer par l’expérience. Mais, réciproquement, la multiplication des expériences s’avère inefficace si nous manquons par trop de sensibilité.

Selon le point de vue, nous aboutissons à un cercle vicieux ou au contraire vertueux.

Mulidine fait partie des valeurs sûres en enceintes. De plus ne boudons pas notre patriotisme culturel, c’est français.

Nous avons donc décidé de lui proposer une rencontre pour lui faire découvrir nos câbles.

Je rencontre de temps en temps pour mon plus grand plaisir des musiciens qui s’intéressent à la hifi. Ceux sont des auditeurs très exigeants sur les timbres et l’interprétation. La technique les fait fuir, seule la musique compte.

Le dernier en date est organiste dans une très belle cathédrale française.

Il possède deux sources sur son système, un lecteur de CD et un ordinateur. L’objet de notre rencontre était l’importance de la liaison USB. C’est un disciple de « Saint Thomas » non pas parce qu’il passe une grande de sa vie dans les cathédrales mais il ne croit que ce qu’il entend.

Lors d’un de ses déplacements professionnels, il est passé par mon auditorium avec deux câbles USB que nous identifierons par les lettres A et B. Tous les deux de marque connue. Nous les avons comparés avec l’USB Legato.

Mots clés:

Articles 1 à 10 sur un total de 21

Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3